Le Bal Décalé

 

 

 

      Entrer dans l'univers musical du Bal Décalé est un peu comme ouvrir la porte d'un Cabinet de Curiosités...

 

      Loufoque et attachant, chaque membre de ce groupe transporte avec lui son propre univers musical : Rock'n'Roll, Tzigane, Blues, Swing à deux doigts, Calypso, Tango, Valse, Electro Swing...

 

      En 2002, le trio Rock'n'Roll & Swing « Ooh-Wee » découvre le sextet Gipsy Punk « Poum Tchack » sur scène. C'est le coup de cœur.

 

     Pendant plusieurs années, ils se croisent sur toutes les scènes de la région, partageant leurs fins de soirées autour d'une guitare, d'une bonne bouteille et d'une chanson. Sans s'en douter, certains membres de ces deux groupes sont en train de peaufiner le répertoire de ce qui deviendra « Le Bal Décalé ».

 

     En 2012, les organisatrices des « Rendez-Vous du Kiosque » tiennent à clôturer leur Festival par une soirée décalée, avec un groupe de Bal, pour enflammer la Canebière : c'est la naissance du groupe.

 

     Ici, point de derniers tubes à la mode, point de répertoire imposé par un chef d'orchestre... Ce qui caractérise ce bal, c'est l'authenticité de l'interprétation des musiciens.

 

     Lorsque le violoniste Jean-Philip Steverlynck (dit Pee Wee) entame La Foule, il y met toute sa tendresse au service de sa virtuosité, les notes slappées de la contrebasse d'Abdenor Natouri (dit Nono) retentissent pour exprimer l'âme du Rock'n'Roll et des musiques slaves qui l'accompagnent depuis longtemps. Lorsque Karim Tobbi se met à chanter Sway le tube du crooner Dean Martin, nous plongeons, costumes croisés, dans un film en noir & blanc qu'il interprète depuis son adolescence... Afin de le ramener à la réalité, Samuel Bobin fait virevolter ses baguettes sur les toms de son énorme batterie pour scander un rythme envoûtant et ainsi rappeler, d'un regard complice, à Olivier Dambezat le charismatique guitariste rythmique, qu'il va falloir être à la hauteur sur les vocaux vertigineux de You Can't Hurry Love des Supremes ! Puis, dans son coin, d'un air malicieux, Alexandre Morier égraine les premières notes du tube planétaire de Django Reinhardt Minor Swing, suscitant l'enthousiasme général !

 

     Le Bal Décalé, une rencontre improbable entre Roy Orbison et Django Reinhardt !

 

 

 

 

Samuel Bobin : batterie, choeur

 Olivier Dambezat : guitare acoustique, guitare électrique, choeur

Alexandre Morier : guitare électrique, guitare acoustique

Abdenor Natouri : contrebasse, basse, choeur

Jean-Philip Steverlynck : violon, choeur

Karim Tobbi : chant, guitare électrique